TREMBLEMENTS DU TEMPS #1
Carte blanche à BERTRAND DEZOTEUX 1

J’ai rencontré Antoine Belot, Étienne Kawczak-Wirz et Stanislas Paruzel au début de la décennie, alors qu’ils étaient étudiants à l’École Supérieure d’Art Pays Basque. Nous sommes restés en contact, par affinité, partageant une préoccupation commune : donner forme au présent à travers des technologies complexes, puiser dans les outils de modélisation numérique, la matière pour créer des récits contemporains. Les films présentés ici dévoilent des mondes instables et grotesques, menacés d’effondrement, labyrinthes d’images où l'air vient à manquer. Ils sont l’illustration de rêveries, sorte de paysages mentaux simulés qui témoignent d’un rapport singulier aux forces de la nature.

 

Bertrand Dezoteux

Carte Blanche Bertrand Dezoteux 1

Bertrand Dezoteux

« Super-règne », 2017, 12 min 40 s

Production : Palais de Tokyo

« Super-règne » décrit le parcours éreintant d’un livreur Deliveroo à travers une planète peuplée de personnages inspirés de l’univers surréaliste du sculpteur autrichien Bruno Gironcoli. Il apporte son repas à un personnage impotent et obèse au bord de l’hypoglycémie. Sous forme de fable ubuesque, ce récit prend sa source dans « L’univers bactériel » de Lynn Margulis et Dorion Sagan, ouvrage de vulgarisation scientifique qui décrit les interactions vitales et la coopération qui existent entre les plus infimes éléments du vivant.

 

Lionel Balouin

Un entretien avec Bertrand Dezoteux à propos de la série « Harmonie », 2018, est disponible sur le Blog Monomotapa : monomotapa.com

Stanislas Paruzel

« Landes of Tornado », 2018, 7 min 55

Les fictions de Stanislas Paruzel croisent à la fois des éléments mythologiques et des modes de représentation différents. Par éléments mythologiques, nous entendons au sens large des motifs narratifs reçus; quant à la différence des modes de représentation, elle s’établit en particulier entre le tournage avec des acteurs réels et la fabrication d’images de synthèse.

Par exemple, la dernière vidéo de l’artiste reprend évidement le personnage de l’épouvantail dans le magicien d’Oz, mais les corbeaux qui le harcèlent proviennent plutôt des « Oiseaux » de Hitchcock tant ils sont inquiétants et nombreux, alors que la tornade qui l’emporte ensuite dans le ciel retrouve celle du Magicien d’Oz, dans le désordre, puisque celle-ci emportait plutôt l’héroïne et son chien hors de son Kansas natal. [...]

 

Joseph Mouton

© 2019 SAISON VIDEO.