vidéo en ligne

ET PATATI ET PATATA
programme

Cette expression un peu désuète de la langue française évoque des bavardages intarissables ou une suite de paroles que l’on ne peut deviner. L’équivalent plus imagé d’un etc (et cætera). La figure figée ou dansée de l’épouvantail ou de la marionnette dialogue avec la figure dédoublée en établissant des ambiances intérieures étranges.

Louise Hémon

Cavern (Mutant Stage 5), 2016, 4 mn

Production : Amélie Couillaud / Casoar, dans le cadre de la série Mutant Stage pour Lafayette Anticipations (Fondation d’entreprise Galeries Lafayette).

Une expédition dans une caverne pour pénétrer ses brèches, ses cavités et aspirer ses courants d’air. Un rituel en chantier pour danseurs qui s’emboîtent le pas. 

Marie Hendriks

No Fly Zone, 2016, 9 min 49

No Fly Zone met en scène à l’intérieur des réserves du musée d’histoire naturelle Henri Dupuis un personnage d’épouvantail / gardien de musée. Le gardien de paille est debout les bras écartés entre deux rangées de vitrine où est agencée une armée d’oiseaux empaillés. Dans l’incapacité de tourner la tête pour surveiller la collection de volatiles naturalisés, il jette ses pupilles d’un côté à l’autre de son orbite comme deux petites balles dans un jeu de ping-pong. À part ses yeux et les mouvements de la caméra rien ne bouge dans ce musée endormi sous une épaisse couverture de poussière. Enfermée dans un dilemme tragi-comique dû à son double rôle contradictoire, le gardien épouvantail fait preuve d’une fidélité à son poste jusqu’à l’absurde. MH

Léonard Martin

Yoknapatawpha2016, 22 mn 43

Yoknapatawpha. Le nom est imprononçable. Ses syllabes font autorité, elles intiment l’ordre de se taire. Quel Dieu y aurait laissé ses dernières lettres ? Est-ce parce qu’il désigne une terre maudite, dérobée aux Indiens, que ce tétragramme déchu cache péniblement l’eau qui dort ?

Yoknapatawpha, lieu fictif inventé pour les besoins de son œuvre par l’écrivain américain William Faulkner, nous invite à une plongée infernale dans une fable contée par un idiot, pleine de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien. Yoknapatawpha. Si un instant le fleuve suspendait son cours et laissait entendre la voix de Benjy, esprit troublé, enfant mutique, pour qui – est-il nécessaire de le rappeler – l’espace et le temps ne font qu’un. Par-delà le sens, voilà où susciter, une fois de plus, l’équivoque, c’est-à-dire, ce qui est à plusieurs voix. Voilà, encore, une tentative de tirer le fil de la marionnette du foisonnement des images, d’esquisser un geste dans la torpeur et l’indéterminé. LM

© 2019 SAISON VIDEO.