Vidéo en ligne

Jürgen Nefzger

Das Wasser des Lebens (L’eau de la vie/The water of life), 2014, 8 mn 35

Ma mère est morte le 10 juillet 2013. Je suis son unique fils et je suis retourné en Allemagne, afin de passer les derniers jours avec elle dans la maison familiale alors qu’elle s’éteignait doucement dans son lit à l’aube d’une matinée d’été. Elle avait 84 ans. J’ai commencé à enregistrer des choses le jour de sa mort. Les natures mortes sont les derniers souvenirs de la maison où j’ai grandi et que j’ai quitté il y a longtemps avant de partir en France en 1990. Rien n’a vraiment changé dans la maison si ce n’est que mes parents n’y sont plus. Bien que l’été suivant j’ai vidé la maison, gardant ce que je pouvais, et donnant ou jetant pratiquement tout ; avant et en le faisant j’ai éprouvé le besoin d’enregistrer et de conserver autant de fragments voué à disparaître. De pièce en pièce, la caméra saisit la portrait de ma mère et développe un sentiment de perte à travers la lumière, la poussière et le temps qui a passé. Plus tard, quand la maison fut complètement vide, j’ai demandé à Heymo, un ami de la petite enfance, s’il pouvait venir et jouer du saxophone dans le salon, afin de remplir l’espace à nouveau avec sa musique et la vie. JN

© 2019 SAISON VIDEO.