vidéo en ligne

TOURISMES
programme

Parc à thèmes, sites aménagés, reconstitutions historiques, lieux de distractions, sites « naturels »… la conception du tourisme se dessine et évolue avec sa géographie, ses contextes, son économie, ses publics et adeptes.

Marie Ouazzani & Nicolas Carrier

Sand Plants

2016, 6 mn 25

Sand Plants suit le voyage d’un groupe de plantes vertes allant faire du tourisme sur la plage chinoise de Xiamen face à Taïwan et évoque les tensions historiques de cette ancienne zone militaire maintenant transformée en station balnéaire. MO&NC

Dominik Ritszel

Turist / Turysta

2015, 11 mn 21

La vidéo représente des scènes de vacances. Les images de nature qui se réfèrent à des cartes postales de paysages, des scènes d’aventures ou à des films de découverte sont incorporées à des scènes enregistrées en caméra cachée, montrant des personnes au repos sur la plage, au bord d’un lac ou au carnaval. DR

Marion Balac

Les enfants de Val d’Europe – Lomé

2015, 4 mn

Le parc Disneyland Paris ayant ouvert ses portes en 1992, il est aujourd’hui possible de s’entretenir avec la première génération de jeunes adultes valeuropéens ayant grandi avec le parc. Comment se vit quotidiennement un lieu qui semble proposer un rapport déréalisé au monde ? De quelle manière l’implantation de Disney dans la région a-t-elle influé sur l’enfance et l’adolescence de ces jeunes personnes ? MB

Elsa Abderhamani

Le cirque

2016, 8 mn 55

Production : ENSAPC/EESI Poitiers-Angoulême

Le cirque est un film qui met en scène des touristes, des ouvriers, des observateurs, et des gladiateurs. Tout se passe autour et dans l’ancien hippodrome de Rome, Circus Maximus. Le site est vide et ressemble à un terrain vague comme les autres, il accueille pourtant des milliers de touristes venus le photographier. L’idée est de mettre en superposition plusieurs temps, et plusieurs manières de capter le paysage qui nous entoure. EA

Alex Anikina

God Ate My Passport CCTV

2015, 6 mn 27

L’artiste utilise des enregistrements de webcam de l’espace public autour du village de Saas Fee dans le but de créer une situation d’aliénation. Le regard de la caméra est détourné. À la place du visage, l’objectif est pointé vers le pic d’une montagne. Le software de reconnaissance faciale n’a plus rien à reconnaître. Lorsqu’un outil technologique de surveillance est utilisé dans un autre contexte que celui de la ville, celui-ci n’est plus potentiellement envahissant et dangereux pour le citoyen et devient un outil de contemplation. Dans ce nouvel espace visuel, la relation entre les deux objets - la caméra et le paysage enregistré - devient une forme de pratique spirituelle où l’“esprit” est non-humain. AA

© 2019 SAISON VIDEO.